Cette tristesse evangelique qui en est l’ame ne s’y remarque plus : cette dernii?re reste suppleee avec des avantages d’la mine, avec nos inflexions d’une voix, par la regularite du geste, par La selection des mots, ainsi, avec les longues enumerations.

Category: bbpeoplemeet gratuit

bbpeoplemeet gratuit

Cette tristesse evangelique qui en est l’ame ne s’y remarque plus : cette dernii?re reste suppleee avec des avantages d’la mine, avec nos inflexions d’une voix, par la regularite du geste, par La selection des mots, ainsi, avec les longues enumerations.

Cette tristesse evangelique qui en est l’ame ne s’y remarque plus : cette dernii?re reste suppleee avec des avantages d’la mine, avec nos inflexions d’une voix, par la regularite du geste, par La selection des mots, ainsi, avec les longues enumerations.

On n’ecoute plus serieusement la parole sainte : c’est une manii?re d’amusement entre mille autres ; c’est un jeu ou ils font de l’emulation et des parieurs.

(IV) L’eloquence profane reste transposee Afin de ainsi dire du barreau, ou Le Maitre, Pucelle et Fourcroy l’ont fait regner, ainsi, ou cette dernii?re n’est plus d’usage, a J’ai chaire, ou elle ne devra nullement etre. (I) L’on fera assaut d’eloquence jusqu’au pied de l’autel et en la presence des mysteres. Celui qui ecoute s’etablit juge de celui qui preche, Afin de condamner ou pour applaudir, ainsi, n’est pas plus converti par le propos qu’il favorise que avec celui auquel il va i?tre contraire. L’orateur plait a toutes les uns, deplait a toutes les autres, ainsi, convient avec tous en une chose, que, comme il ne cherche point a les rendre meilleurs, ils ne pensent jamais aussi a le i?tre.

(IV) Un apprentif est docile, il ecoute le maitre, il profite des lecons, ainsi, il devient maitre. L’homme indocile critique le discours du predicateur, comme le livre du philosophe, et il ne devient ni chretien ni raisonnable.

Jusqu’a ce qu’il revienne un homme qui, avec un look nourri des saintes Ecritures, explique au peuple la parole divine uniment et familierement, les orateurs et les declamateurs sont suivis.

4 (I) Mes citations profanes, nos froides allusions, le mauvais pathetique, nos antitheses, nos figures outrees ont fini : les portraits finiront, et feront place a une banale explication de l’Evangile, jointe aux mouvements qui inspirent la conversion.